top of page

LA FORCE D'UN RÉSEAU

IPIXTV logo.png
logo_SPS-Noir660 copie.png
FAVICON-CCIST-TV-2020.png

Un important projet de recherche météo est en cours à Sorel-Tracy

Dernière mise à jour : 3 mars 2022

COMMUNIQUÉ - Sorel-Tracy, le 2 mars 2022 – Un important projet de recherche météo appelé WINTRE-MIX est en cours ces jours-ci à Sorel-Tracy. L’étude d’envergure internationale vise à observer et à mesurer les changements de précipitations qui surviennent autour du point de congélation et qui génèrent de la pluie, de la neige, de la neige mouillée ou de la pluie verglaçante.

Benoît Guèvremont et Serge Péloquin, pour la ville de Sorel-Tracy, Mathieu Lachapelle, candidat au doctorat, la professeure Julie Mireille Thériault et Margaux Girouard, candidate à la maîtrise (Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’UQAM)

La recherche scientifique s’étend sur une vaste zone, allant du nord de l’État de New York au sud du Québec, plus précisément dans les vallées du fleuve Saint-Laurent et du lac Champlain.


En raison de sa proximité avec le fleuve Saint-Laurent, le territoire de Sorel-Tracy s’est donc imposé comme un choix naturel pour l’équipe de recherche. Une station météo a été installée dans la ville, sous la surveillance d’une équipe de chercheurs de l’UQÀM, d’Environnement et Changement Climatique Canada et de l’Université du Colorado.


Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, souhaite la bienvenue à l’équipe : « Grâce à sa situation géographique, Sorel-Tracy se distingue et fait encore parler d’elle bien au-delà de ses frontières. Je remercie ces chercheurs et ces partenaires qui permettent à Sorel-Tracy de rayonner une fois de plus sur les scènes nationale et internationale. »

Mathieu Lachapelle, candidat au doctorat, Margaux Girouard, candidate à la maîtrise au Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’UQÀM, et leur professeure, Julie Mireille Thériault, font partie de cette équipe.


Pour mener à bien leurs travaux, ces chercheurs sont appelés à lancer des ballons-sondes et à prendre des macrophotographies des précipitations autour de 0 °C. Ils déploient aussi des radars sur roues pour mesurer le vent en trois dimensions dans la vallée du Saint-Laurent. De plus, un petit avion équipé d’instruments de mesure spécialisés survole régulièrement le site des opérations.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
326248803_566410885338070_4016003748285287942_n.png
louis_plamondon.jpg
SADC.gif
bottom of page