top of page

LA FORCE D'UN RÉSEAU

IPIXTV logo.png
logo_SPS-Noir660 copie.png
FAVICON-CCIST-TV-2020.png

Lancement du Prix Gabrielle-Major au Cégep de Sorel-Tracy


Stéphanie Desmarais, directrice-générale du Cégep de Sorel-Tracy, les parents de Gabrielle Major et Serge Verrette, du Cégep de Sorel-Tracy (photo : Philippe Manning)


Sorel-Tracy, le 13 septembre 2022. – C’est par l’entremise d’un point de presse que le Cégep de Sorel-Tracy lançait officiellement aujourd’hui le Prix Gabrielle-Major en l’honneur de cette étudiante du programme Arts, lettres et communication qui est décédée de façon inattendue et dramatique en 2020.


Gabrielle Major (photo : courtoisie)

En créant ce prix littéraire, le Cégep souhaite lui rendre hommage et commémorer son talent qui commençait tout juste à émerger, son implication dans plusieurs activités parascolaires liées à la littérature et son désir de se dépasser.


David Dorais (photo : Philippe Manning)

« Plus tard, Gabrielle voulait écrire des livres et enseigner le français. Elle adorait la lecture et l’écriture, c’est pourquoi elle s’est impliquée activement dans des activités comme le journal étudiant, le Prix littéraire des collégiens et le festival Octobre le mois des mots. Gabrielle était d’apparence timide, mais elle possédait une grande force qui l’amenait à relever plusieurs défis qui s’offraient à elle, notamment le fait de lire ses propres textes en public, voire de les performer sous forme de slam. Ses textes allient une grande imagination, une honnêteté brûlante et un souci d’écrire de façon élégante. Ceux qui l’ont connue ont tous constaté sa détermination et son désir d’aller de l’avant », de dire David Dorais, enseignant, et l’un des instigateurs du Prix.

Dans un premier temps, le Prix est lancé localement et s’adresse uniquement aux étudiant.es du Cégep, qui peuvent soumettre un court texte de n’importe quel genre (conte, nouvelle, poésie, critique, etc.) puisque Gabrielle les pratiquait tous. Les textes seront jugés au cours de la session d’automne. Le jury sera formé d’un.e enseignant.e du département de français, d’un parent de Gabrielle et d’une personnalité invitée; cette année, il s’agit de Myriam Vincent, ancienne étudiante du programme d’Arts et lettres, devenue romancière et éditrice. Le texte gagnant se méritera un prix de 400 $ de même qu’une publication dans le Journal Les 2 Rives.


Stéphanie Desmarais, directrice- générale du Cégep de Sorel-Tracy (photo : Philippe Manning)

Ce Prix a vu le jour grâce à la collaboration de plusieurs acteurs clés, dont la directrice générale et des affaires corporatives, madame Stéphanie Desmarais qui a été touchée par l’histoire de Gabrielle et qui soutient activement le prix depuis ses tout débuts. Jacques Gauthier, conseiller à la vie étudiante, est lui aussi impliqué de près, ayant côtoyé Gabrielle dans le cadre du journal étudiant. Les professeurs de Français et du programme Arts, médias et société appuient le Prix, notamment via Marie-Pierre Genest et David Dorais qui font partie de l’organisation.


Marie-Pierre Genest (crédit : Philippe Manning)

À l’extérieur du Cégep, les parents de Gabrielle font partie prenante du projet depuis le début : ils sont consultés à chaque étape et font partie du jury. Enfin, Antoneine Lussier, ancienne étudiante au programme d’Arts et lettres, travaille à l’identité graphique du Prix via sa compagnie de graphisme Hidé.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
326248803_566410885338070_4016003748285287942_n.png
louis_plamondon.jpg
SADC.gif
bottom of page